Message du Chapitre

Vous avez pu voir que l’intitulé de notre Ordre a été changé en Fraternité . Voici officiellement le texte de la décision capitulaire .

« L’Ordre des chevaliers des saints George et Dimitri n’est pas supprimé
mais nous précisons que désormais, afin qu’aucune confusion puisse être établie avec le mouvement neo-templier auquel nous ne nous apparentons en aucune façon, notre Ordre par décisions des freres se nommera désormais Fraternité Sacerdotale des St Georges et Dimitri . Ni les usages, ni les coutumes ni la regle ne changent .
Le Grand Maitre sera désormais nommé Maitre Général de l’Ordre
Les responsables des Provinces sont désormais nommés Maitres Provinciaux
Le Prieur général est nommé pour l’ensemble des Nations et existent donc les prieurs provinciaux
Les Laïcs et Laïques sont membres de la Fraternité mais au sein du tiers Ordre St Kolomban
Les commanderies sont renommées « granges » …. » etc …..
Les membres de la Fraternités, les chevaliers, moines ou clercs, tous et toutes chevaliers adoubés, sont les gardiens de l’Eglise et œuvrent dans l’anonymat, et le silence .
Seules les généralités importantes sont rendues publiques

+Dominique
Maître général

Principes essentiels de la Fraternité

chevaliers en prièreLa vocation première de la Fraternité Sacerdotale Saint Georges et Dimitri est comme clairement exprimé sacerdotale.

La prière, la pratique religieuse, le don de soi aux autres voici les fondements de la Fraternité

Chaque chevalier porte un anneau d’argent ou d’acier au petit doigt de la main droite en signe d’alliance indéfectible avec Jésus Christ .

Le chevalier est l’Ami et Christ est l’Aimé.

Nous avons des Granges séculières pour la partie séculière de la Fraternité et des Granges régulières pour recevoir les religieux et religieuses.

Chaque Grange à un moment de son existence opte pour l’une ou l’autre forme.

Là où il y a une Grange régulière il ne peut pas y avoir de Grange séculière .
Dans ce cas les frères et soeurs séculiers sont pris en charges par le Maître Provincial régulier.

Il est interdit aux Réguliers de se produire en public

Toute oeuvre caritative , toute action humanitaire sont effectuées dans la plus extrême discrétion.

Message du Maître General suite aux attentats de Bruxelles

Unis belgiqueFrères et Soeurs , Messeigneurs maitres de tous les Ordres établis en Belgique,

au nom de notre Fraternité Sacerdotale, au nom de nos Maître Provinciaux et de nos frères et soeurs chevaliers , écuyers et servants, je vous adresse notre soutien, nos prières, nos condoléances.

Plus que jamais la solidarité des ordres et fraternités chrétiens doit se faire ressentir face à toute barbarie, face aux attaques de Satan contre la lumière du Christ.

Nous constatons combien est grande la différence entre les humains emplis de l’honneur de vivre et de vivre ensemble en frères et ceux qui font partie de l’humanité et qu’on a peine à nommer « humains » tant sont monstrueuses leurs pensées et leurs actions.

Dans cette différence nous reconnaissons les défenseurs de la liberté, de la foi, de la dignité , les chevaliers qui ce jour s’inclinent profondément devant la douleurs de leurs frères et soeurs belges, devant les victimes et leurs familles.

Que toutes et tous reçoivent le don de nos larmes et les fleurs de nos espoirs de vie

Mes très chers amis ensemble nous construirons, n’en déplaise aux barbares, un monde de justice et de vie

Monseigneur Dominique, éveque de Caen et Rouen
Maitre général de la Fraternité Sacerdotale de saint Georges et Dimitri

Message de Noel du Chapitre Magistral

Maitre generalLe Maitre général d’un ordre, tardivement nommé Grand Maitre, serait-il condamné à être un despote, au sens commun et trivial du terme? Un dictateur, un autocrate?
NON ! Ce serait injure à sa fonction, à ses devoirs sacrés, à la notion mème d’Ordre et de chevalerie .
Au mieux le Maitre général est un père spirituel et à minima un simple berger.
C’est en tant que tel, en tant que berger, que je vous invite toutes et tous, mes chers frères et sœurs en chevalerie, à vous agenouiller devant le Christ notre unique Maitre .
Témoignons de notre humilité, réitérons nos vœux d’humilité, de simplicité, de non attachement aux biens de ce monde et témoignons de notre amour fraternel.
« ah qu’il est bon, qu’il est doux de vivre ensemble en frères…. » ne dérogeons à aucuns des éléments de notre foi .
Prononçons de nouveau tous nos vœux de chevaliers, d’écuyers, de servants devant le Nouveau Né, qui nous invite ainsi à une Nouvelle Naissance, à « mourir à nous mème afin de renaitre à la vie éternelle », une vie de joie, de lumière, d’adoration .
Soyons forts et honnêtes et soyons nous mèmes devant Jésus le Christ qui vient de naitre , soyons de vrais chevaliers dans la simplicité et la pauvreté , dans l’amour et la générosité à l’image de Notre Seigneur Dieu et Sauveur Jésus Christ

Soyons dignes de la Sainte Croix qu’Il nous confie et que nous portons sur notre manteau de blancheur .
Amen
NNDNNSNTDG

+ Leonid
Maitre Général et le Chapitre Magistral

Les Vrais Templiers modernes

stgeorgesstdimitri

La Chevalerie “par les temps qui courent” !

accoladeIncongruité d’un tel propos! Certes! Le temps (qui coure vraiment) ne se prète guère à de telles utopies! Certes ce temps nous propose, voire nous impose, de penser raisonablement, avec rationalité et de faire confiance aveuglément à la science, aux technologies et d’user, d’abuser, de nos désirs les plus incroyables et qu’il ne faut à aucun prix refouler!

Pourtant bien des personnes cherchent à rétablir une certaine forme de moralité, parfois dans l’excès, à renouer des liens sociaux rompus, à transcender les préceptes religieux parfois désuets ou inadaptés à un monde qui change.

L’humanisme est l’aspect le plus sympathique de notre époque, celui que d’aucuns s’emploient à défendre, considérant l’homme comme fondamental dans cet univers. Ils n’ont pas tort.

La chevalerie s’inscrit alors dans le paysage humain, social etc…. comme lieu d’évolution supérieure par l’initiation et l’engagement absolu. Elle n’est pas désuette tant que l’on s’appuie sur ses bases fondalmentales et mystiques. Elle est périmée si l’on s’ébroue dans une nostalgie parfaitement inutile. Elle est un art de vivre, une raison d’être et surtout de se comporter.

Les Vrais Templiers modernes

croix-ordreLes Vrais Templiers modernes, hommes et femmes adultes de notre temps, héritiers des hautes valeurs spirituelles et morales des Templiers du moyen âge, participent par leurs interfaces et les actions de leurs membres, soit directement, soit indirectement, au maintien du devoir de mémoire.

Devoir de mémoire afin que l’on n’oublie pas le sacrifice des martyrs, ni les tortures subies par les hommes, les femmes ou les enfants, quelle que soit leur religion, quelle que soit leur race ou leur nationalité, au nom de principes tels que le racisme, la xénophobie ou l’intégrisme.

L’intégrisme dogmatique, qu’il soit politique ou religieux, ainsi que la haine raciale et a xénophobie restent des plaies bien vivaces et la honte de l’humanité.

Nous pensons que le devoir de mémoire doit rappeler que nulle race n’est supérieure à une autre, que nul, fût il chef d‘état, ne peut indûment persécuter, déporter ou faire déplacer des familles ou des peuples.

Les Templiers du XXIème siècle, Chrétiens œcuméniques, reconnaissent le droit à l’existence et au développement harmonieux des autres religions tolérantes. Ils reçoivent dans les rangs de l’Ordre du Mérite du Temple des personnalités reconnues, quelle que soit leur religion : toutes les grandes religions modernes ne parlent elles pas dans leurs écritures sacrées de tolérance ? ? Le Christ, après tout, était Juif…

Il est reconnu par les Israélites comme un prophète …Il existe des « Arabes » Chrétiens , des « Chinois » Chrétiens , des « Africains » Chrétiens ainsi que des »Eurasiens » Musulmans ou des « Eurasiens » Bouddhistes : on voit bien l’illusion entretenue par les dictateurs (politiques ou religieux).

La France est composée de Gaulois ( Goths, Visigoths, Parisii, Francs, Vandales…tout un ensemble de peuplades ) , de Romains ( eux mêmes constitués d’Ombres, de Sabins, de Volsques, ’Etrusques… Tout un autre ensemble de peuplades), et desdescendants de tous ceux qui, au cours des siècles, ont décidés de s’y implanter, etd’y travailler (quelle que soit leur religion : Chrétiens catholiques, Protestants, Juifs, Musulmans, Athées…): ce qui fait un peuple est son vécu en commun et les valeurs qu’il partage, plus qu’une limitation géographique, par définition construite, ou une race ou religion : beaucoup reste encore à faire en ce sens, il ne faut que se référer à ce qui vient de se passer dans les Balkans pour en avoir une illustration. Les Templiers du XXI ème siècle, dans leur rôle de Templiers, ne se réclament pas d’une nationalité particulière, et reconnaissent le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes . Chaque membre respecte la fidélité individuelle de chacun des autres membres envers son pays.

Les Templiers du XII éme siècle ont créé une économie moderne pour l’époque, ils ont crée lé système « bancaire » avec les lettres de crédit, ils ont fondé un système économique performants. Ils ont été un lien social entre les peuples et ont accepté en leurs rangs des membres de classes sociales différentes.

Les Templiers du XXI siècle se veulent être promouvant à leur image en aidant au renforcement du lien social, au sein de chaque nation, au sein de la communauté internationale, et cela sans volonté d’hégémonie ni prétentions particulières.

De part leur vocation de tolérance, de fraternité, de charité, de défense des valeurs fondamentales de l’humanité, les Templiers modernes s’opposent de toutes leurs forces à la manipulation des esprits, à l’exploitation des faibles et des enfants, à la haine ou la discrimination raciale et à la dictature sous toutes ses formes.

Par ces aspects, le devoir de mémoire n’est pas seulement le rappel actuel ou futur des sacrifices consentis par nos anciens pour la défense de la liberté et de la démocratie, c’est aussi une action vers le futur afin que de telles atrocités ne soient plus possibles.

Les Templiers modernes aident par leurs actions, au rappel des valeurs fondamentalesde l’humanité. Ils soutiennent toutes les organisations, associations, fondations qui ont la même vocation ou qui participent, directement ou indirectement, au maintien du lien social, au soulagement de la misère, à la compréhension entre les peuples, au développement économique et social, au rappel des horreurs du passé et à la prévention de leur récidive dans le futur.